USB
Carolle Roy

Agora

 

Technologie educative

 

outils

 

pedagogie

 

veille

 


a

 

La profession de concepteur pédagogique

La conception pédagogique
La technologie éducative
Les responsabilités du concepteur pédagogique
L’enseignement avec les TIC vs l’enseignement à distance
Le contexte d’élaboration

 

L'enseignement avec les TIC vs l'enseignement à distance

Un autre aspect important vient donner son caractère à l’intervention du concepteur pédagogique : le type d’enseignement. En effet, la nature de l’intervention du CP aura une visée très différente s’il s’agit d’un cours offert en classe utilisant les TICE ou d’un cours offert entièrement par Internet dans le cadre d’une formation à distance. Dans le premier cas, on parle de cours diffusés par un ou des outils électroniques (Web, LMS, Intranet, DVD, SmartClass, Elluminate, etc.) et dont le contenu sera présenté à la pièce et habituellement rédigé peu de temps avant la diffusion ou complété pendant l’offre de cours. Le professeur a alors une présence plutôt régulière et tient habituellement le rôle traditionnel de l’enseignant qui détient l’ensemble des connaissances et de meneur de jeu en quelque sorte. Ce type de cours ne fait pas appel à une équipe de réalisation et fait rarement l’objet d’un projet d’ingénierie pédagogique, quoi que, dans les faits, rien n’interdise cette contribution. Ces cours sont habituellement conçus par l’enseignant qui agira en tant que concepteur et formateur. On retrouve plusieurs parutions s’adressant aux enseignants/concepteurs qui veulent se lancer dans cette aventure. Par exemple, E-Learning. Réussir un projet : pédagogie, méthodes et outils de conception, déploiement, évaluation (Pratt, 2008), La conception de cours : guide de planification et de rédaction (Belcourt, 1995) et la page Conception de cours en ligne du site COMETE de (Université Paris X Nanterre, sans date) offrent d’excellents conseils pour ce genre de travail. Bien que ces projets n’aient pas l’ampleur d’un design pédagogique, ils n’en représentent pas moins une somme importante d’heures de travail et de difficultés à plusieurs niveaux. S’il intervient dans ce type de projet, le CP agira habituellement davantage comme conseiller, mais il pourrait aussi avoir une contribution beaucoup plus étendue selon les besoins de l’enseignant et de la structure d’appui pédagogique mis en place par l’établissement. À l'USB, ce type d’appui n’existe pas pour les conceptions de cours en classe.

Le deuxième type d’enseignement utilisant les technologies éducatives est les cours entièrement en ligne et offerts à distance. Les cours en ligne offerts à l'USB et utilisant les services d’un CP appartiennent à cette catégorie. Ce sont de ces cours dont il est question dans ce travail. Tous les éléments de ce type de formation sont disponibles en tout temps aux apprenants. Il s’agit d’un produit complet, d’une publication définitive. Ces productions requièrent une élaboration longue et complexe. Une équipe d’élaboration est nécessaire et une gestion serrée est essentielle pour mener à bien les projets. Le design pédagogique prend ici toute son importance. D’une part, l’environnement d’apprentissage doit refléter une structure de compétences requises logique qui sera établie après à une analyse approfondie des besoins de formation. Véritable armature de la formation, cette structure ne peut être modifiée sans qu’il y ait des répercussions importantes pour toute la formation. En effet, la structure d’un cours est dynamique, c’est-à-dire que tous ses éléments sont reliés entre eux et leur interdépendance assure l’équilibre global de celle-ci. En modifier un élément revient à en modifier l’équilibre. D’autre part, la réalisation d’objets multimédias dictée par ce type de projet est complexe à élaborer puisqu’elle doit se conformer à cette structure de base. Un outil informatique n’a pas de vocation éducative en soi. Qu’il s’agisse d’une image, d’un questionnaire, d’une entrevue ou de toute autre forme de production électronique, cet élément, pour être inséré dans une formation, doit être conçue en fonction des principes pédagogiques et de la structure de base adaptée pour le cours. Comme tout ce que contient l’environnement d’apprentissage, les objets pédagogiques sont un élément de la structure et doivent, par conséquent, être élaborés et réalisés en fonction de celle-ci afin d’en respecter la dynamique.

Par comparaison avec la catégorie précédente, nous parlerons d’environnement d’enseignement plutôt que d’une structure en ligne d’appui à l’enseignement. C’est dans ce contexte qu’une méthode comme la  MISA s’impose, car c’est sur une telle méthode que repose toute la qualité de la production. Les composantes d’un tel environnement ne peuvent être revues ou modifiées à chaque offre de cours (pour différentes raisons, dont des considérations financières) et ne le sont jamais de façon aléatoire ou sans une analyse globale de l’environnement. Les contenus sont préparés longtemps avant l’offre de cours et doivent passer l’épreuve du temps de façon à ce que l’apprentissage qu’il permet soit encore valable et pertinent cinq ou six ans plus tard, tout en respectant l’évolution inévitable du domaine dont il est question. Toutes ces conditions seront respectées par un concepteur compétent et bien formé.

C’est dans ce contexte que nous retrouvons ou que nous devrions retrouver les concepteurs « de métier », tel que défini par l’International Board of Standards for Training, Performance and Instruction (ibstpi). Ces principes sont suivis par plusieurs établissements d’enseignement anglophones dont l’Université du Manitoba à laquelle est affilié l'USB. L’ibstpi divise les compétences du concepteur pédagogique en quatre catégories comportant chacune des éléments de base et des éléments plus avancés.

http://www.ibstpi.org/downloads/InstructionalDesignCompetencies.pdf

Voir aussi le référentiel des compétences de l'Association canadienne des concepteurs et conceptrice pédagogique : http://accp-caid.org/menuitemmembership

 

     ©2012 Carolle Roy. Il est interdit de transférer, copier ou reproduire en tout ou en partie le contenu de ce document.
     carroy@shaw.ca