USB
Carolle Roy

Agora

 

Technologie educative

 

outils

 

pedagogie

 

veille

 


a

 

Le design pédagogique - Conception d'un cours en ligne

La méthode MISA à l'USB
     L'implantation de la MISA
     Comparaison selon les étapes et les axes
     Analyse globale de l'implantation de la MISA à l'USB

La méthode MISA à l'USB

La méthode MISA a été développée au Centre de recherche LICEF de la Téluq par Gilbert Paquette, Françoise Crevier et Claire Aubin. Plusieurs années de recherche et de nombreux projets de formation ont permis d’élaborer une méthode de soutien à la conception d’un système d’apprentissage « supportant 35 tâches ou processus principaux et quelque 150 tâches secondaires » (Paquette, 2002, p. 119). La démarche proposée se déroule en six phases et recoupe quatre axes. Le tableau ci-dessous illustre le processus dynamique de la MISA.

Phase

Phase 1

 Phase 2

Phase 3

Phase 4

Phase 5

Phase 6

Axes

 

Éd 100, 102, 104, 106, 108

 

 

 

 

 

Devis des connaissances

 

ÉD 210, 212, 214

ÉD 310

ÉD 410

 

ÉD 610

Devis pédagogique

 

ÉD 220, 222, 224

ÉD 320, 322

ÉD 420

 

ÉD 620

Devis des matériels

 

ÉD 230

ÉD 330

ÉD 430, 432, 434, 436

 

ÉD 630

Devis de diffusion

 

ÉD 240, 242

ÉD 340

ÉD 440, 442, 444, 446

ÉD 540, 542

ÉD 640


(Ce tableau est une adaptation de la figure 4.2 de Paquette, 2002, p. 122)

 

Souple et adaptable, la mise en place de cette méthode doit respecter :

« [Les] trois groupes de principes d’opération [qui] régissent les processus, en fournissant des prescriptions pour l’utilisation de la méthode :

- Les principes d’adaptation permettent de choisir un cheminement dans la méthode en fonction du problème de formation et des solutions envisagées.

- Les principes de progression dans les phases régissent le passage d’une phase à l’autre

- Les principes de coordination des axes consistent à définir les interactions entre les quatre principales composantes d’un SA, le modèle des connaissances, le devis pédagogique, le devis des matériels et le devis de diffusion. »

(Paquette, 2002, p. 123)

 

L’élaboration du devis du système d’apprentissage se fait par itération. Chacune de ces tâches est déterminée par la tâche précédente et conduit à la tâche suivante. Loin d’être un processus linéaire, la dynamique du processus lui donne sa force et assure la qualité du travail qui en résulte. Ainsi, par exemple, les éléments 210, 212, 214, 220, 222, 224, 230, 240 et 242 font partie de la phase 2 alors que les éléments 210, 212 et 214 se rattachent à l’axe C : Devis des connaissances, les éléments 220, 222 et 224 se rattachent à l’axe P : Devis pédagogique, etc. Chacun de ces éléments sera complété, bonifié ou revu et corrigé à la phase suivante, assurant une cohésion dans ce processus non linéaire. Cette structure complexe a aussi pour effet d’assurer un contrôle de la qualité à chaque étape de la démarche.

La synergie créée par la structure globale du processus fait en sorte que chaque modification d’un élément vient remettre en question les éléments des phases précédentes et suivantes. Il est donc essentiel de bien comprendre la relation entre chaque élément et leur rôle dans le processus pour utiliser la méthode et l’adapter adéquatement tout en lui conservant son efficacité et son contrôle de qualité.

 

     ©2012 Carolle Roy. Il est interdit de transférer, copier ou reproduire en tout ou en partie le contenu de ce document.
     carroy@shaw.ca