USB
Carolle Roy

Agora

 

Technologie educative

 

outils

 

pedagogie

 

veille

 


a

 

Le design pédagogique - Conception d'un cours en ligne

La relation concepteur pédagogique/expert de contenu
        Collaboration professionnelle et relation himaine
Enquête
Analyse
        Les tâches et les responsabilités selon la MISA
        Les étapes du processus d'élaboration
        La collaboration CP/EC
        Les approches pédagogiques
Conclusion

La relation concepteur pédagogique/expert de contenu

Enquête

Dans le cadre du cours TEC 6410-15, un questionnaire a été envoyé aux experts de contenu qui ont participé à une conception de cours en ligne au CUSB entre janvier 2006 et décembre 2008. Ceux-ci devaient avoir complété la phase de conception pour participer au sondage. Au total, 11 personnes ont été contactées et six ont répondu.

Cette recherche exploratoire voulait identifier des pistes de réflexion portant sur la relation CP/EC. Les questions formulées couvrent donc l’ensemble des étapes du processus de conception et tentent d’obtenir des renseignements pratiques sur les actes posés par l’expert de contenu dans un premier temps, puis plus subjectifs sur leur impression à l’égard du processus dans un deuxième temps.

À l’exception d’un répondant, les experts de contenu au CUSB n’ont aucune formation en conception pédagogique et ne connaissent par la MISA au moment de leur première participation. Pendant l'élaboration d'un cours, je présente l’élément (ou l'étape) à faire soit en le nommant seulement, soit en en donnant une courte définition. Participer à l'élaboration d'un environnement d'enseignement n’équivaut pas à suivre un cours sur la méthode utilisée et est loin d’habiliter une personne à assumer le rôle de concepteur pédagogique. Mais les experts de contenu ont-ils une meilleure compréhension globale de cette phase après un projet? Sont-ils plus avertis? Afin d’avoir une réponse plus juste à cette question, la définition des éléments considérés, tel qu’elle apparaît dans le cours TEC 6312,  accompagne chaque question du questionnaire portant sur les tâches et les responsabilités selon la MISA (questions 6 à 15).

Le questionnaire utilise en majorité des questions de nature prédictive (Angers, 1992). Bien qu’habituellement non recommandée, cette formulation a été choisie afin de permettre l’expression de thèmes inconnus et difficiles à prévoir. Ces questions, bien que difficilement analysables, ont surtout pour but de fournir des indices en vue d’une recherche ultérieure.

 

La distribution du questionnaire

Habituellement, le questionnaire n’est pas un outil de cueillette de données recommandé pour ce type de renseignements et encore moins dans un contexte exploratoire. Toutefois, il permettait d’augmenter la distance entre les répondants et la chercheure. En effet, le CUSB étant un établissement de petite taille, les contacts entre le personnel sont très étroits et rendent la confidentialité difficile à respecter. En particulier, les personnes impliquées avaient pour la plupart déjà participé à un projet d’élaboration de cours en ligne avec moi ou étaient impliquées dans un projet au moment de la quête d’information. De plus, ces répondants pourraient être appelés, dans le cadre de leurs fonctions, à participer à un autre projet de ce genre où j’agirais en tant que conceptrice. La grande proximité de ce contexte de travail demande donc d’utiliser un outil qui permet un maximum de distance afin de préserver l’anonymat des répondants et d’inviter à une totale liberté d’expression. C’est également pour cette préoccupation que nous avons demandé la contribution d’une collègue pour la distribution des questionnaires. Mme Johanne Boily, conseillère au deuxième cycle, s’est donc gracieusement chargée de communiquer avec les participants par courriel et de leur faire parvenir les questionnaires en format Word. Elle s’est aussi chargée de recevoir les questionnaires remplis, de les imprimer et de les graver sur CD. Le nombre de répondants étant limité, une mesure supplémentaire a été prise pour préserver l’anonymat. Lors de l’impression, Mme Boily a veillé à séparer les formulaires de consentement des questionnaires, de sorte qu’il m’était impossible de connaître l’identité du répondant par questionnaire. Le CD a ensuite été envoyé à Mme Bourdeau, afin de préserver l’intégrité des données de base en cas de perte ou destruction des questionnaires imprimés.

Enfin, les questionnaires reçus portent sur huit des 19 élaborations de cours qui ont été effectuées entre janvier 2006 et décembre 2008.

 

     ©2012 Carolle Roy. Il est interdit de transférer, copier ou reproduire en tout ou en partie le contenu de ce document.
     carroy@shaw.ca