USB
Carolle Roy

Agora

 

Technologie educative

 

outils

 

pedagogie

 

veille

 


a

 

Le design pédagogique - Conception d'un cours en ligne

La relation concepteur pédagogique/expert de contenu
        Collaboration professionnelle et relation himaine
Enquête
Analyse
        Les tâches et les responsabilités selon la MISA
        Les étapes du processus d'élaboration
        La collaboration CP/EC
        Les approches pédagogiques
Conclusion

La relation concepteur pédagogique/expert de contenu

Les étapes du processus d'élaboration

L’introduction de cette partie du questionnaire précise que :

« Le rôle de l’expert de contenu et du concepteur pédagogique correspond à des aspects précis de l’élaboration de cours en ligne. Chaque élément prévu de la méthode correspond à une étape importante du processus d’élaboration, requiert des compétences particulières et comprend des responsabilités précises. » (Voir Questionnaire, p. 15)


Cette section voulait tenter d’évaluer si la perception ou la compréhension les répondants du processus d’élaboration s’est modifiée suite à une conception pédagogique.

La question 16 reprend le sujet abordé à la question 5, mais en y ajoutant des nuances. Alors que la question 5 cherchait à savoir si les répondants considéraient avoir été suffisamment renseignés au moment « d’accepter la première tâche d’expert de contenu », la question 16 précise : « Compte tenu des définitions de chacun des éléments présentés à la section précédente, considérez-vous que vous avez été suffisamment renseigné sur la nature et l’implication de l’ensemble de votre responsabilité et des tâches qui y sont reliées? ».  Suite à la première partie du questionnaire, les répondants ont dû se pencher et réfléchir sur chacune des tâches de la conception et évaluer leur participation. Une description tirée des notes de cours du cours TEC 6312 leur a été fournie au début de chaque question.  Compte tenu de cette réflexion, nous cherchions ici à savoir si, ayant maintenant une meilleure connaissance des tâches, ils considéraient avoir été suffisamment renseignés. Le tableau A nous indique que les réponses aux questions  5 et 16.1 étant comparables, on peut considérer que cette impression est constante pour cinq des six répondants. Le répondant R4 considère être suffisamment informé à la question 5 alors qu’à la question 16.1 ce n’est plus le cas.

La question 16.2 apporte une autre précision. Cette question visait à déterminer si, au début de la conception, donc dans le cadre de la relation avec le CP, ils estimaient avoir reçu suffisamment de renseignements sur la nature et l’implication de leur responsabilités. Ici, deux des répondants ayant répondu non à la question 16.1 ont répondu oui à la question 16.2 et trois ont maintenu leur réponse. Il semble donc qu’au début de la phase de conception, quatre répondants sur six considéraient avoir été suffisamment informés. La réponse du répondant R6 indique étonnamment que, bien qu’il ait été suffisamment informé précédemment (question 5 et question 16.1), au moment du début de la phase de conception, il ne l’était plus. Il semble donc y avoir eu une perte d’information et ce, malgré qu’il ait participé à deux élaborations de cours en ligne avec le même concepteur.

La plupart des réponses aux questions 17.1 et 17.2 démontrent une cohérence avec celles de la question 16. Alors qu’ils considèrent ne pas avoir été suffisamment renseigné sur leur rôle, les répondants considèrent ne pas l’avoir été non plus concernant le rôle du CP, ce qui est on ne peu plus logique. De même, une connaissance suffisante de leur rôle amène à estimer qu’ils avaient une connaissance suffisante du rôle du CP. Le répondant R6 indique par contre qu’en aucun moment il a été suffisamment informé du rôle du CP, même après avoir effectué un premier projet. Cela explique peut-être sa perception à la question 16.2.

 

     ©2012 Carolle Roy. Il est interdit de transférer, copier ou reproduire en tout ou en partie le contenu de ce document.
     carroy@shaw.ca